La communauté et la foi : Confréries et sociétés dans l’ouest de l’espace lorrain (XIII-XXèmes siècles)

Thèse soutenue le 2004-12-13, à Université Nancy 2
Par Schwindt, Frédéric

Description

Au contact de l’Histoire religieuse et de l’Histoire économique et sociale, inspirée par les travaux de la sociologie et de la psychologie des groupes, cette thèse dresse un inventaire des 2500 associations religieuses catholiques découvertes dans les Pays meusiens du XIII? au XX) siècle (diocèse concordataire de Verdun). Cet espace a été choisi car c’est une ligne de fracture entre le royaume de France, la Lorraine et les Pays-Bas du sud. La première partie discute la notion de confrérie, dresse un inventaire du corpus réuni puis décrit les réseaux. La deuxième partie relate le développement du phénomène confraternel, depuis les racines médiévales jusqu’au tournant des années 1750, en relation avec le projet de construction d’une société catholique. Le dernier mouvement tente enfin d’expliquer le succès de cette structure de sociabilité au moyen des liens qu’elle a entretenus avec la société. Le dernier chapitre de la thèse suit donc le réseau confraternel jusqu’à ces derniers feux de l’entre deux guerres afin d’étudier la portée ultime de cette longue tradition associative.

Consulter en ligne (1)
Consulter en ligne (2)
Consulter en ligne (3)
Consulter en ligne (4)



Citer ce billet
Administrateur (2004, 13 décembre). La communauté et la foi : Confréries et sociétés dans l’ouest de l’espace lorrain (XIII-XXèmes siècles). Société française d'histoire des sociétés fraternelles. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u3o5

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search